Durabilité programmée

Publié le Publié dans Uncategorized

Tout le monde à entendu parler de l’obsolescence programmée, technique qui permettrait à des constructeurs de réduire artificiellement la durée de vie d’un produit pour s’assurer un plus grand taux de remplacement. Que ces manœuvres relèvent de la théorie du complot ou de la réalité, chez CamTrace, c’est la durabilité maximum qui est programmée.

La réputation de stabilité de CamTrace repose sur plusieurs fonctions offertes par le logiciel et par les services qui lui sont associés :

  • Architecture logicielle extrêmement robuste permettant de fonctionner plusieurs années sans reboot (uptime).
  • Toutes les licences CamTrace sont valables « à vie » et peuvent être mises à jour quel que soit leur âge.
  • Support des anciennes caméras et des anciens protocoles reconduits dans les nouvelles versions ; pas besoin de changer vos caméras lorsque vous mettez à jour un serveur CamTrace.
  • Choix de serveurs industriels, maintenus sur une longue période. Réparation des serveurs hors période de garantie lorsque cela est possible.
  • Toutes les licences CamTrace peuvent, après mise à jour, être migrées vers de nouveaux serveurs lorsque les anciens sont (vraiment) en fin de vie.
  • Choix de l’OS Linux LTS (long term support) un véritable OS serveur, bénéficiant d’une forte immunité aux virus.
  • Rétrocompatibilité du logiciel avec les anciennes versions de CamTrace (sauf évolutions liées à la sécurité).
  • Support des anciens BIOS « legacy » pour nos clients utilisant des cartes mères anciennes.
  • Une seule lignée de CamTrace depuis l’origine (2003). Pas d’abandon d’une famille ou de changement de nom du VMS avec perte des licences.
  • Reconnaissance OnVif ouverte à tous les modèles et à toutes les marques des caméras. Pas de blocage si un nouveau modèle est inconnu de CamTrace. Ajouts possibles sauf évolutions de la norme OnVif et dans les limites du respect de la norme par les caméras.
  • En cas de crash du volume dédié au système, possibilité de réinstaller CamTrace et de récupérer l’index des données sans perte des images. La base de donnée des enregistrements est dupliquée sur tous les volumes de stockage des images.

 

Pourquoi faut-il mettre à jour un serveur CamTrace ?

Les mises à jour de CamTrace répondent à plusieurs nécessités :

  • Lorsque le système CamTrace est intégré à un réseau informatique vivant et évolutif, les mises à jour permettent de s’adapter aux nouveautés du marché : nouveaux postes clients, nouvelles cartes graphiques, évolution de la norme OnVif pour les caméras, nouveaux matériels supportés côté serveur (cartes mères, cartes réseaux, contrôleurs disques, etc.). Un système CamTrace à jour est nécessaire pour migrer CamTrace vers un nouveau matériel.
  • Elles permettent également de respecter les nouvelles exigences de sécurité ou d’introduire les correctifs apportés par les éditeurs des composants logiciels de CamTrace.
  • Elles permettent de bénéficier des nouvelles fonctionnalités du logiciel vidéo lui-même ou de supporter les nouveaux Codecs des caméras les plus récentes, par exemple le H265.
  • Enfin (c’est la partie immergée de l’iceberg) elles vous permettent de bénéficier de la mise à jour des techniques de programmation et des composants internes du système (bibliothèques, outils divers) qui garantissent l’évolutivité future du logiciel. 25% des développements de CamTrace sont dédiés à cette mise à niveau permanente.

 

Comment mettre à jour ?

Les mises à jour peuvent se faire ponctuellement : ce sont les « mises à jour hors contrat de maintenance » (MAJHC). Toute licence CamTrace peut être mise à jour, quel que soit son âge. Ces mises à jour sont vendues par caméras et pour les options installées avec le logiciel.

Il est également possible de souscrire, à partir d’une version à jour, à un « contrat de maintenance » pour l’avenir (CM) qui donne droit à toutes les nouvelles versions et à un support de deuxième niveau pour une période future donnée.

Le CM permet d’accéder à toutes les versions qui sont parues avant la fin de sa période d’échéance. Donc, même si votre contrat de maintenance est échu, vous pourrez toujours installer postérieurement les versions sorties avant qu’il prenne fin.