Solution d’affichage

 

 

 


1- Les postes de visualisations et d’exploitation client d’un serveur CamTrace

Le logiciel client CamTrace est disponible sous Windows, Linux ou Mac.
Les postes de visualisation doivent être suffisamment puissants pour décompresser et afficher plusieurs flux à la fois. Contrairement à la majorité des logiciels de vidéosurveillance, CamTrace exploite la décompression matérielle des cartes graphiques sous Ms Windows.

Vous pouvez utiliser les postes de type PC déjà installés dans votre entreprise pour exploiter l’installation de vidéosurveillance. Les composants de visualisation sont directement installés sur les postes clients lors d’une connexion au serveur (activeX ou plugin).

Si vous utilisez CamTrace dans un cadre professionnel avec affichage simultané de plusieurs flux de haute résolution sur plusieurs écrans, ou si vous souhaitez réaliser un mur d’écrans passifs, il peut être préférable d’utiliser les postes de visualisation tout intégrés proposés par Camtrace.


 

PC6001

 

Mini Tour ss Windows 7 pro, proc I7-4790 4/8 core 8Mo – 4Go DDR3 – HDD 500 Go – graveur DVD
Clavier, souris – Graphique Nvidia Quadro K620 2 Go – Débit de décompression : 130Mbit/sec. (soit 75 flux H264 4CIF 20 fps)
Livré installé, support 4 écrans (non fournis). Dim : L210 x P305 x H230 mm

Télécharger la fiche

 

PC5001

Mini Tour ss Windows 7 pro, proc I5-3330 4 core 6Mo – 4Go DDR3 – HDD 500 Go – graveur DVD
Clavier, souris – Graphique Nvidia GeForce GT630 – 2 Go LP – Débit de décompression : 70Mbit/sec. (soit 50 flux H264 4CIF 20 fps)
FHD à 25i/s. Livré installé – support 2 écrans (non fournis). Dim : L210 x P305 x H230 mm

Télécharger la fiche

PC4000

PC 4000
PC 4000

VISU Station sous Windows 10 avec accélération graphique – Support VESA – Sorties hdmi, DVI et display port
Chassis Shuttle Slim, Proc.Intel Pentium I5-7400 dual core 3 Mo – 1 port Gb. Carte graphique Nvidia GTX 1050 – 4 G
4 Go RAM – SSD 60 Go – Clavier et souris. Dim L165 x P190 x H43 mm. Alim. 90W externe.
Utilisable comme poste de travail ou d’affichage passif. Visu station C – Station de visualisation mini ITX

Télécharger la fiche

PC2000

VISU Station sous Linux – Support VESA – Sorties hdmi et display port – Intel HD graphics. Gère 2
écrans Full HD – Chassis Mini ITX, Proc.Intel Pentium dual Core G3260 2×3 Ghz – 2 ports Gb.
4 Go RAM – SSD 60 Go – Clavier et souris. Dim L165 x P190 x H43 mm. Alim. 90W externe.
Débit de décompression : 25Mbit/sec. (soit 25 flux H264 4CIF 20 fps) – Utilisable comme poste de travail ou d’affichage passif.
Visu station C – Station de visualisation mini ITX

Télécharger la fiche


2 – Les postes d’affichage autonomes (non connecté à un serveur CamTrace)

Dans les postes de sécurité, dès que le nombre de caméras de surveillance devient important, on demande souvent aux installateurs de prévoir un « mur d’images » avec un affichage en mosaïque sur plusieurs écrans physiques. L’utilisateur veut, depuis son poste de travail, « piloter » l’affichage sur des écrans déportés. On ne peut pas évidemment brancher une quantité infinie d’écrans physiques sur un même PC ; dès lors, on va installer de nouveaux PC dit « esclaves », sans souris ni clavier, dont l’affichage sera piloté via le réseau. Or le déploiement d’un tel mur d’images peut s’avérer très coûteux et techniquement complexe.

En effet, certains éditeurs de systèmes d’enregistrements en réseau (NVR) n’hésitent pas à facturer plusieurs milliers d’euros la simple licence pour cette fonction. Pour d’autres, l’installation d’un écran avec une mosaïque est simple, mais celle-ci ne peut pas être pilotée : l’affichage, parfois cyclique, ne peut plus être modifié. En outre, ces ordinateurs « passifs » fonctionnent sous Windows et impliquent donc l’achat d’une licence par poste. CS1016 CamTrace met aujourd’hui en avant son VISU STATION, qui est une solution de mur d’image autonome, indépendante du NVR utilisé. VISU STATION est à la fois client des caméras (notamment si elles sont multicast, ce qui évite de tirer plusieurs flux vidéos) et PC de visualisation (on affiche les vues des caméras sur la console), qui fonctionne sous Linux. Avec sa fonction « écran passif » incluse, l’utilisateur peut modifier à volonté les groupes affichés sur chaque écran.

Enfin, ils peuvent servir de relais vidéo vers des mobiles, d’autres PC sous Windows ou Mac. D’un point de vue des licences, le VISU STATION existe pour 4, 8 ou 16 caméras. Pour ce qui concerne le matériel, il s’agit de PC avec un processeur Intel Pentium Dual Core G3220, avec 4 Go de RAM, des sortie HDMI et Display Port, dans un chassis Mini ITX avec support VESA (afin de les fixer directement derrière un écran).


 

 

Décodeur afficheur de caméras OnVif

VISU Station autonome sous Linux – Support VESA – Sorties hdmi et display port – Intel HD graphics.
Gère 1 à 2 écrans Full HD – Chassis Mini ITX, Proc.Intel Pentium dual Core G3260 2×3 Ghz – 2 ports Gb.
4 Go RAM – SSD 60 Go – Clavier, souris non fournis – Dim L165 x P190 x H43 mm. Alim. 90W externe.
Affichage de caméras ONVIF. Cycles, mosaïques, scénarios d’affichage sur alarme ou évènements.
Acquisition unicast ou multicast – relais vidéo vers mobiles, PC windows ou Mac. Ecran non fourni.
Débit de décompression : 25Mbit/sec. (soit 25 flux H264 4CIF 20 fps) – Utilisable comme poste de travail ou d’affichage passif.

CS1004 Visu station 4 – Station de visualisation mini ITX – 4 caméras

CS1008 Visu station 8 – Station de visualisation mini ITX – 8 caméras

CS1016 Visu station 16 – Station de visualisation mini ITX – 16 caméras